L’ESAT de l’ODET

ESAT de l'ODET

 

L’ ESAT de l’ ODET est géré par

l’Association des Paralysés de France.

 

L’ ESAT de l’ODET a ouvert ses portes en 1987 pour accueillir 20 personnes en situation de handicap moteur.

Aujourd’hui, ce dernier a une capacité d’accueil de 57 places.

ESAT de l'ODET

L’ ESAT de l’ODET est organisé autour d’une équipe plurisdisciplinaire :

Situé à Quimper dans la zone industrielle de l’hippodrome. Il se compose d’un bâtiment administratif de 200 m² et d’un bâtiment de 1100 m² dédié à la production (4 ateliers).

A deux pas du centre ville de Quimper, implanté dans une zone industrielle, il se veut véritablement inséré dans la cité.

Cela favorise fortement l’intégration des personnes accompagnées.

En 2002, devenu ESAT* ( Etablissement de service et d’aide par le travail ) , ce dernier est baptisé ESAT de l’ODET en 2007.

Depuis juillet 2009, suite à la demande d’un client, l’ESAT de l’ODET est certifié ISO 9001 version 2008.

En savoir plus sur les ESAT

En savoir plus sur l’APF

* avant la loi du 2 janvier 2002, les ESAT étaient appelé CAT (Centre d’Aide par le Travail) .

Pour en savoir un peu plus … lire la suite.

Loi du 2 janvier 2002 de rénovation et de modernisation de l’action sociale

Elle a mis en place les projets individuels pour les usagers des établissements médico-sociaux, prenant en compte leurs attentes et leurs besoins.

Elle se base sur 5 orientations :

  • Affirmer et promouvoir les droits des usagers
  • Diversifier les missions et les offres en adaptant les structures aux besoins.
  • Pilotage du dispositif : mieux articuler planification, programmation, allocation de ressources, évaluation.
  • Instaurer une coordination entre les différents acteurs.
  • Rénover le statut des établissement publics.

Elle a mis en place 7 outils dans le cadre de la première orientation en établissement :

  • Le livret d’accueil
  • La charte des droits et libertés
  • Le contrat de séjour
  • Un conciliateur ou médiateur
  • Le règlement de fonctionnement de l’établissement
  • Le projet d’établissement ou de service
  • Le conseil de la vie sociale

Elle a favorisé la création de nouveau type d’établissements/services ainsi que de projets expérimentaux.

Elle a rendu obligatoire l’auto-évaluation pour les établissements (avec communication tous les 5 ans) et l’évaluation externe tous les 7 ans par un organisme habilité.